Booking Hôtel MadagascarBooking Hôtel Madagascar

Êtes-vous déjà membre?

Booking Hôtel MadagascarBooking Hôtel Madagascar
Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte?

Recherche à Hôtels Antalaha

A voir

Parc national de Marojejy

Le parc national de Marojejy est un parc national dans la région de la Sava au nord-est de Madagascar. Il couvre 55 500 ha sur le massif du Marojejy, une chaîne de montagnes qui culmine à une altitude de 2 132 m. L’accès à celui-ci est longtemps resté l’apanage des chercheurs et des scientifiques lorsque la réserve conservait son statut de réserve naturelle intégrale depuis sa création en 1952. En 1998, il a été ouvert au public avec son nouveau statut de parc national et a gagné ses lettres de noblesse en 2007 lorsqu’il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial. Il l’a été en même temps que cinq autres aires protégées, aires regroupées sous la dénomination de forêts humides de l’Atsinanana. Malgré l’irrégularité de son relief, le braconnage et les coupes sélectives demeurent des problèmes persistants, surtout depuis le début de la crise politique de 2009. L’exploitation minière, la culture sur brûlis et les coupes de bois sont également des menaces pour le parc et sa biodiversité.

Les reliefs escarpés et la topographie particulière qui caractérisent le massif ont créé une multitude d’habitats différents qui se succèdent sur les versants en fonction de l’altitude ou de l’orientation géographique. En effet, au sommet, la forêt de nuages constituée de fruticée, la dernière de Madagascar, laisse place, à mesure que l’on descend à des arbres plus grand et de moins en moins couvert d’épiphytes. De plus, les flancs orientaux de la montagne sont plus humides et abritent donc une végétation plus luxuriante, l’autre étant plus sec. L’étonnante diversité des habitats qui en résulte permet d’y trouver pas moins de 118 espèces d’oiseaux, 148 espèces de reptiles et d’amphibiens et 11 espèces de lémuriens. Le lémurien emblématique du parc, le sifaka soyeux (Propithecus candidus) fait partie des 25 espèces de primates les plus menacées au monde sur la liste de l’UICN. L’Eurycère de Prévost (Euryceros prevostii) est l’autre emblème du parc pour les oiseaux, symboliques des forêts du nord-est.

Une seule piste mène de l’entrée du parc au point culminant du massif le long de laquelle trois campements sont disposés : le camp Mantella à 450 m d’altitude entouré de hauts arbres, le camp Marojejia à 775 m d’altitude à la transition des forêts de basse altitude et celles de montagne et le Camp Simpona à 1 250 m au milieu des forêts de haute montagne. Le camp Simpona fait office de camp de base avant l’ascension du sommet sur un sentier qui s’étire sur 2 km parcourus en quatre ou cinq heures.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_national_de_Marojejy

EN SAVOIR PLUS