Le climat de Madagascar favorise la pratique des sports nautiques comme le windsurf et le kitesurf.

 Les vents du nord de l’île suffisent pour faire monter l’adrénaline des amateurs de glisse. Les vents du sud permettent de pratiquer le road trip. Tour d’horizon des spots les plus connus.

La baie de Sakalava pour le freestyle-freeride

Ce terrain de jeu au décor sauvage se trouve à proximité de la ville d’Antsiranana, la capitale de la région Diana située au nord de l’île. Il reçoit régulièrement les amateurs de windsurf et de kitesurf à partir du mois d’avril jusqu’au mois de novembre. Pendant cette période, les vents soufflant sur la baie de Sakalava sont forts presque tous les jours au grand bonheur des initiés qui peuvent faire des sauts allant jusqu’à 3 m sur le reef, dans les vagues. Les eaux tranquilles du lagon sont propices au freestyle-freeride. Les manœuvres sont aussi possibles. Ce spot très sécurisé grâce au vent side-on qui ramène rapidement les surfeurs dans la baie est très apprécié.
kitesurf-nosybe

La mer d’Emeraude et ses lagons pittoresques

La beauté des lagons de ce spot situé à l’extrême nord de Madagascar est bien connue des touristes du monde entier. La mer d’Emeraude, c’est la baie de Babaomby. Elle donne accès à la baie de Diego-Suarez. C’est ici que l’océan Indien rejoint le canal de Mozambique. Le kitesurf et le windsurf y sont praticables entre la fin du mois de mars et la fin du mois de novembre.

Nosy Be, un spot à l’abri du vent

Le vent est plus clément au large des côtes de Nosy Be, au nord-ouest de Madagascar. Les touristes riders qui ne voudront pas quitter l’île aux parfums peuvent s’adonner au kitesurf. Ils n’ont pas besoin d’aller loin. Ils peuvent très bien naviguer au gré des vagues.
kitesurf-booking-hotel

Le sud de Madagascar pour le road trip kitesurf

Un tel séjour mi-aquatique, mi-terrestre, qui peut durer jusqu’à 12 jours, c’est du nouveau ! La meilleure saison pour le pratiquer est entre septembre et octobre. Un circuit à la découverte de 9 spots est tout tracé. Au départ de Tuléar, la capitale de la région Atsimo-Andrefana qui embrasse le canal de Mozambique, il vous est donc possible d’atteindre l’Océan Indien, avant d’aboutir à Fort-Dauphin, au Sud-Est de la Grande île. Au programme : le bivouac et les plages féeriques, les chambres d’hôte et le road trip, encadrement garanti.

Voici un exemple détaillé de circuit:

– 1e spot : Anakao,
– 2e spot : Androka,
– 3e, 4e et 5e spots formant la trilogie Ampalaza – Ambololona – Lavanono,
– 6e spot : Faux-Cap,
– 7e spot : le lac Anony,
– 8e spot : la baie d’Italie,
– 9e spot : Fort-Dauphin.