Ses défauts font son charme. Elle, c’est Nosy Boraha. Aussi appelée l’île aux pirates, Sainte Marie déploie son attrait sauvage, montrant ainsi son aspect naturel. Un environnement préservé vous accueille à bras ouverts. Les plages sont paisibles. L’endroit est d’une douceur sans pareil. Les villages gardent ce côté traditionnel, atypique. Une marche le long de la plage, pieds nus, vous permettra de sentir monter en vous les caresses du sable fin et des vaguelettes qui vous effleurent les mollets sous l’éclat du soleil.

Si vous ne voulez pas passer le temps en farniente à l’ombre des cocotiers, demandez où pourriez-vous faire de la plongée sous-marine. Vous aurez alors l’opportunité d’explorer les trésors des lagons.

Les petites îles alentours sont aussi merveilleuses que Sainte Marie. L’île aux Nattes fait partie de ce « petit pays »… si l’on peut l’appeler ainsi ! Elle a d’ailleurs son histoire. Le cimetière des pirates en dit long. Écoutez le récit des guides locaux et vous serez ébahis. Les têtes des morts sur les tombes et les épitaphes qui y sont gravées sont impressionnantes.

Lorsqu’on évoque Sainte Marie, les baleines vous viennent tout de suite en tête. Effectivement, si vous êtes de passage sur l’île entre les mois de juillet et septembre, vous ne raterez en aucune manière le festival des baleines. Pendant cette saison, ces mammifères marins s’accouplent sous les eaux chaudes saint-mariennes et y mettent bas. Un safari s’offre donc à vous. En marge, d’autres activités feront certainement votre bonheur. Rendez-vous donc à Nosy Boraha en famille, à deux, entre amis… et pourquoi pas en solo ?

Partagez
Partage avec tes amis










Submit