Morondava

Histoire

La ville de Morondava est située à 700 km au sud-ouest de la capitale de Madagascar. Pour s’y rendre, il faut prendre la route nationale numéro 7 en bifurquant à l’ouest à Antsirabe. Il s’agit d’une ville portuaire, l’une des plus importantes de la Grande Île, connue des spécialistes de la faune et de la flore pour son importante couverture de mangrove. Quels sont les sites touristiques à ne pas manquer au sein du territoire de Morondava ?

Informations

  • Pays: Madagascar
  • Ville: Morondava
  • Heure locale: +1H
  • Monnaie: Mga
  • Langue: Français & Malgache
  • Office du tourisme Morondava: Adresse: Kiosque au bord de la mer Route de Nosikely – Morondava
  • Tel : 034 41 163 72
  • Email: dir.ortmen@gmail.com
  • Site : www.baobab-madagascar.com

A découvrir

Une découverte de l’architecture de la ville

Grâce à l’activité portuaire de Morondava, la ville fut un lieu d’échanges de marchandises et d’hommes entre Madagascar et ses pays alentours. Elle fut ainsi marquée par une importante présence étrangère, ayant laissé çà et là quelques vestiges de son passage. L’architecture de la ville en est un exemple, notamment dans le centre-ville où quelques bâtiments coloniaux existent encore. Une randonnée à l’avenue de l’indépendance est également à privilégier lors d’un séjour à Morondava. Ce sera une occasion pour se faire des photos entre amis ou en famille. De plus, les ruelles touristiques de la ville se composent de multiples lieux de restauration et d’hébergement de qualité.

La découverte de sa richesse naturelle

Pour ceux qui envisagent un séjour de découverte des richesses naturelles dont disposent la ville de Morondava, il ne faut pas négliger les forêts d’Andranomena, de Manamby, d’Analabe et surtout la réserve de Kirindy. Cette dernière offre une biodiversité importante pouvant se découvrir aussi bien de jour comme de nuit. Effectivement, une visite nocturne peut être programmée au sein de la réserve en promettant, notamment des hébergements. Par ailleurs, pour toute visite dans ces milieux naturels, il est important de respecter les coutumes de la population locale, essentiellement en ce qui concerne les lieux interdits ou sacrés. Ces derniers sont le plus souvent soumis à certaines restrictions appelées « fady » ou « interdits » en français.

Belo-sur-mer, à 80 km le long du Canal de Mozambique

En voyageant sur quelques 80 km vers le sud de Morondava, on atterrit au petit village de Belo-sur-mer. Le site se distingue par la beauté de sa plage. Elle regorge de poissons et autres animaux aquatiques impressionnants à découvrir lors d’une séance de plongée. Par ailleurs, la mer est idéale pour pratiquer le kitesurf, mais dangereuse pour la baignade du fait de la force importante de ses vagues. Quant à sa plage, elle est parfaite pour le bronzage.

Une richesse culturelle incomparable

Un séjour au cœur de Morondava et dans ses villages alentours sera une occasion particulière pour découvrir la culture de ses habitants. Parmi les événements culturels à ne pas rater, il y a la période de circoncision appelée « asa lolo » qui sont souvent des occasions de grandes fêtes dans les villages. Les cultes de « tromba », assimilés aux cultes de vaudou, offriront également une expérience inédite. Les dates pour d’autres événements comme le « moraingy » sont aussi à noter sur son calendrier lorsqu’il s’agit de la ville de Morondava. La richesse culturelle de ses habitants, issus du peuple Sakalava est aussi représentée au niveau de ses tombeaux royaux. En plus du charme et de l’originalité des bâtiments en eux-mêmes, les fresques et les images dessinées aux alentours racontent également l’histoire du pays. Pour accéder à ces sites, il est parfois indispensable de voyager en pirogue.

L’allée des baobabs

La renommée de la ville de Morondava à l’échelle nationale est faite à partir de la fameuse « allée des baobabs ». Il s’agit d’un alignement de plusieurs baobabs des deux côtés de la route qui mène vers Antananarivo. Elle se trouve à 15 km depuis la ville. Le site offre un lieu idéal pour prendre des photos souvenirs, l’allée étant l’une des pièces maitresses du tourisme dans cette partie de Madagascar.

Les Tsingy de Bemaraha

Pour ceux qui ont le temps de voyager un peu plus loin de Morondava, dirigez-vous vers les Tsingy de Bemaraha, à quelques 200 km de la ville. Vous n’en serez pas déçu puisque vous y découvrirez l’un des sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO de la Grande Île. Il s’agit d’un vaste étendu de formations karstiques formant des pics vers le ciel. À ses alentours, la rivière de Manambolo offre à une faune et une flore sauvages impressionnantes des coins d’eau où s’abriter et s’abreuver. Le site est riche en endémicité en comptant plusieurs espèces d’animaux uniques à Madagascar. Que ce soit pour découvrir le paysage urbain de Morondava, ses mangroves nichées au cœur de la ville ou ses sites alentours, le séjour dans cette ville ne décevra pas ses visiteurs.

A visiter

Belo sur mer

Belo sur mer

Difficile d’imaginer découvrir le moyen Ouest sans embarquer, à Morondava, pour Belo sur mer situé à 80km au Sud de la capitale du Menabe et qui est, également, accessible par terre en dehors de la saison des pluies qui s’étale de janvier à avril. La presqu’île de Belo sur mer présente une côte où rochers et plages de sable alternent, offrant avec la mer qui prend toutes les couleurs dès bleus profonds au vert translucide, des contrastes saisissants.

La mangrove qui entoure ce petit village de pêcheurs est immense.

Le ballet incessant des pirogues à voiles qui viennent s’échouer jusque sur la plage confère à cette station balnéaire, dotée de quelques hôtels, un charme incontournable.

Le réputé chantier naval, qui demeure totalement artisanal, d’où naissent les grands boutres qui sillonnent le canal du Mozambique est à parcourir. Entre le martellement des outils maniés par des « architectes de marine » et les rires des enfants…

Toujours plus au Sud, par des pistes qui se perdent dans la savane ou des forêts de baobabs, l’on accède à Morombe puis à des sites tels Andavadaoka ou Salary qui vous laissent éberlués. Les lagons à la palette infinie de subtiles couleurs et leurs plages de sable fin en lisière immédiate de la forêt… que rêver de plus paradisiaque ?

Source : madagascar-tourisme.com

Kimony, sérénité sur une plage de rêve

Kimony, l’une des deux superbes plages de Morondava, est désormais accessible facilement par tout type de véhicule après de long mois de travaux de réfection de la piste entre la route principale goudronnée et la plage.

Pour le confort et le plaisir de ses clientèles, Kimony Resort a apporté sa petite touche de décor et de confort pour faire de kimony, l’une des plus belles plages de Madagascar et de l’océan indien :

– Aménagement de quelques chalets
– Installation des transats et des tables
– Mise à disposition des parasols, issus entièrement de la fabrication locale
– Installation d’un bar en bois pour garder le cadre nature, détente et évasion.

La plage Kimony est l’endroit idéal pour les clientèles qui sont à la recherche de calme, paix, sérénité. Elle donne aussi la possibilité d’avoir un aperçu sur les spécificités de la vie locale, par les quelques pirogues, pêcheurs et les femmes aux masques Masonjoany, visibles sur long de la côte.

Source: morondava-autrement.com

L’allée des baobabs

Située sur la piste de Belo-sur-Tsiribihina, à 18 km de Morondava, l’allée des baobabs est le rassemblement le plus extraordinaire de ces géants du monde végétal sur la Grande Île. Une vingtaine d’entre eux vous ouvrent la voie en dressant fièrement leurs troncs énormes au-dessus des rizières. Le spectacle est encore plus impressionnant à l’aube ou au coucher de soleil. À proximité se trouve l’étonnant baobab amoureux, dont les deux troncs ressemblent à deux êtres enlacés pour l’éternité.

La Plage de Nosy Kely

Nosikely, très connue par sa vaste et grande plage au sable blanc, est l’endroit le plus touristique de Morondava où Hotel, restaurant et Bar affluent, et il y en a pour tous les budgets, allant du simple bungalow ou chambre d’hôte au grand luxe, suite, piscine et Spa.

Nosikely se distingue par sa superbe et grande plage au sable blanc.

Le coucher de soleil survoltant la plage attire de nombreux curieux où le casting s’y fait avec beaucoup de plaisir , aussi bien pour les pro que les amateurs.

Source: morondava-autrement.com

Tsingy de Bemaraha

Les Tsingy sont des étonnantes formations rocheuses krastiques. Le site fait parti du Patrimoine mondial de l’humanité. L’érosion a façonné un paysage empreint de mystères et les milliers d’aiguilles acérées qui pointent vers le ciel protègent cet environnement exceptionnel de toute intrusion humaine. Ils forment un dédale impressionnant et abritent une faune et une flore endémique particulièrement riche.

Le parc couvre une superficie de 150 000 hectares et est difficilement accessible au voyageur indépendant. Les formules des agences de voyage intègrent généralement la descente de la Tsiribihina ou de la Manambolo avec une excursion dans le parc. Une aventure incroyable réservée aux voyageurs qui n’ont pas le vertige…

La Tsiribihina

Miandrivazo , Madagascar

Rejoindre la côte ouest de Madagascar en glissant nonchalamment sur la Tsiribihina est une excellente idée ! Les voyageurs seront enchantés par des moments privilégiés au contact d’une nature exceptionnelle. Crocos, lémuriens, caméléons, oiseaux en tout genre mais aussi piscines naturelles canyons, larges étendues, forêts vierges… c’est majestueux !

La descente dure 3 à 4 jours. Il arrive que la population locale vienne saluer les voyageurs sur leur campement. De belles rencontres autour du feu au cours desquelles les Malgaches et les voyageurs, jeunes et moins jeunes, chantent et dansent au rythme des guitares artisanales.

Ajoutez votre établissement

300+ Hôtels, Gîtes, Maisons d’hôtes !

Chargement des cartes
Voir
Normale Minuit Famille Fest Open dark Bord de l’eau Ozan
Ma position Plein-écran