Quand le baobab pousse à Madagascar…

… L’arbre s’épanouit. À l’aise chez lui, il est fier de représenter la flore malgache. Six espèces sur huit sont endémiques de Madagascar. Dans l’Ouest du pays, plus d’une douzaine de baobabs forment une forêt très originale traversée par une allée : la célèbre Allée des Baobabs. Ce site touristique fait parler de lui, aussi bien dans les livres que dans les films. Situé à environ une vingtaine de kilomètres de Morondava, l’endroit fait la fierté de la capitale économique et administrative du Menabe.

Un arbre impressionnant

Haut et énorme, ce joyau écologique peut atteindre une hauteur de 30 m et un diamètre de 9 m. Certains spécimens prennent une allure étonnante. Admirez ce duo de baobabs qui ne font qu’un. Constitué de deux troncs entrelacés, il est baptisé « le baobab amoureux ». Pour le voir de près, il suffit de faire un tour à Mangily, plus loin au Sud de Morondava. Vous le découvrirez à proximité de ce village de la province de Tuléar. Cet arbre légendaire porterait chance aux amoureux qui viennent s’unir à son pied. Ce n’est pas tout, le couple uni au pied de ce colosse ne pourrait se séparer ailleurs qu’ici !
Baobab de Madagascar (2)

Un arbre vénéré

Décidément, le reniala est sacré, vénéré. « Reniala » est l’appellation que les habitants donnent à cet arbre séculaire, ce qui signifie la mère de la forêt. Ce sanctuaire de la nature est une véritable réserve d’eau. C’est la raison pour laquelle il supporte la sécheresse du Sud de Madagascar. Son surnom d’arbre bouteille n’est sans doute pas le fruit d’un hasard !
Outre le Sud-Ouest de la Grande île, le Nord-Ouest voit aussi pousser des baobabs. Le grand andasonia digitata planté en plein cœur de la ville de Majunga a tous ses honneurs. Planté il y a très longtemps par les Arabes provenant du golfe persique et les Antalaotse, originaires du pays, cet arbre de 10 mètres de haut et de 21,70 mètres de circonférence est sacré Patrimoine naturel. Une fois inauguré par l’Office du Tourisme de Boeny et par la commune urbaine de Mahajanga, le « Bouyé be », comme l’appelèrent les Antalaotse, est désormais le symbole de la ville.
Baobab de Madagascar (3)

Les différentes espèces de baobabs, à savoir :

• L’andasonia digitata
• L’andasonia madagascarensis
• L’andasonia suarezensis
• L’andasonia gradidieri
• L’andasonia rubrostipa
• L’andasonia perrieri
• L’andasonia gibossa
• L’andasonia za
… sont représentées un peu partout dans l’île notamment dans ses espaces protégés comme le parc national de Kirindy Mitea au sud de Morondava, le parc d’Ankarafantsika à 114 km au sud-est de Majunga, et la réserve naturelle peu connue de Vohibisa.
Le baobab est entouré de légendes. Les anecdotes malgaches et africaines sont toutes aussi captivantes, les unes que les autres.