L’Inde se distingue des autres destinations touristiques de par ses croyances, ses coutumes et ses styles de vie.

La diversité culturelle de l’Inde

Comme tous les pays, l’Inde possède aussi sa propre culture. Cette dernière se reflète à travers un ensemble de traditions et de croyances célébrées au cours des cérémonies sacrées comme les rituels d’offrande et de prière associés à la naissance ou au mariage. Elle est ancrée dans la vie quotidienne et se différencie selon les régions, les religions et les communautés.

Les Indiens, une population qui s’identifie à sa religion

Dans l’histoire de l’Inde, la religion joue un rôle primordial dans la vie des Indiens. L’hindouisme, par exemple, est pratiqué par environ 80,5 % de la population. Il possède plusieurs dieux, dont les trois principaux sont Brahma, Shiva et Vishnu. Chaque divinité est reliée à une thématique précise et liée à un animal qui leur sert de moyen de transport. Elles ont également ses temples et ses célébrations religieuses. Parmi ces dernières, on compte le pongal. Cette fête est surtout remarquée dans le sud d’Inde. Elle se déroule en janvier et dure 4 jours. Au cours de cet évènement, les hindous mangent le pongal, un plat à base de riz, de sucre, de lait et de dhal. Ils lavent et décorent leur maison. En outre, quand ces croyants effectuent un culte, ils entretiennent un feu sacré devant lequel ils font des offrandes au dieu invoqué. Ils procèdent par la suite au rituel et aux samskaras (sacrements).

Le jaïnisme, une autre religion pratiquée en Inde

Au cours de leur séjour en Inde, les bourlingueurs verront des Jaïns effectuer des cérémonies dans un temple jaïn. Ces croyants constituent 0,4 % des Indiens. Ils vivent dans le Gujarat, dans certaines parties de Mumbai et dans l’État de Karnataka ainsi que dans certaines villes de la péninsule indienne. Par ailleurs, le culte jaïn peut prendre plusieurs formes. Le snatra puja ou le rite du bain de la statue commémore les grands évènements de la vie des Tirthankaras, nouveau-nés faits par les dieux. L’antaraya karma puja est caractérisée par une série de prières destinées à ôter les karmas qui empêchent l’âme de se progresser spirituellement. Quant à l’arihanta puja, il se déroule dans les pagodes et peut durer 3 jours. Cette pratique est centrée sur le « siddhachakra », un disque en forme de lotus sur lequel figurent l’Arhat, l’âme libérée, le maître religieux, l’Acharya et le moine ainsi que les quatre qualités de perception, de connaissance, de conduite et d’austérité pour élever l’âme.

Le sikhisme, la religion de la communauté des Sikhs

Le sikhisme est une religion que les globe-trotters connaîtront lors de leur voyage en Inde. Il est pratiqué par 1,9 % de la population. Ses disciples nommés « Sikhs » vivent principalement au Punjab. Ils se distinguent des autres communautés avec ses barbes et ses cheveux jamais coupés. Leur lieu de culte central est le temple d’or situé à Amristar. Il constitue également un centre social où la nourriture et le logement sont gratuits pour tous. Il peut avoir une école, une bibliothèque, une salle à manger et des chambres d’amis. Pour y entrer, les hommes et les femmes se couvrent la tête. Ils laisseront leurs chaussures à la porte du temple.

Partagez
Partage avec tes amis










Submit