Sa forme en éventail le distingue de tous les arbres. En fait, l’arbre du voyageur ne suit pas la définition donnée par les botanistes à un arbre. Ils diraient plutôt que c’est une plante herbacée dressée sur un stipe qui dépasse les 10 m de hauteur. La plante adulte peut atteindre les 20 m y compris ses larges feuilles.
Son nom scientifique démontre qu’il fait partie de la flore endémique de Madagascar. Le ravenala madagascariensisfleurit en été. Sur chaque bractée apparaissent alors de grosses fleurs blanches virant vers la couleur crème. Ensuite viennent les fruits qui sont de grosses capsules à l’intérieur desquelles sont logées des graines, à la manière des petits pois. La couleur bleu intense de ces graines attire les oiseaux.
À la place des abeilles et des papillons, ce sont les lémuriens et les chauves-souris qui assurent la pollinisation de l’arbre du voyageur.Si vous entreprenez un voyage à Madagascar notamment sur les parties orientale et septentrionale de l’île, vous en trouverez certainement en route.Vous apprendrez comment les habitants utilisent ses troncs et ses feuilles pour fabriquer leurs cases végétales.
Savez-vous ce que signifie son nom original, le « ravinala » en malgache ? – Les feuilles des forêts ! Malheureusement, cette plante exotique se raréfie à cause du brulis. Aussi, elle est déjà exportée dans tous les pays insulaires comme les Comores, la Guadeloupe, la Guyane et la Réunion. La Martinique l’utilise comme une plante ornementale, mais son terrain de prédilection est l’île Maurice, là où il croît comme une peste.

Partagez
Partage avec tes amis










Submit