Malgré le nombre, encore moyen, des touristes qui visitent Madagascar, on peut craindre les conséquences qu’aurait le tourisme de masse sur le pays (dégradation de l’environnement, retombées sociales au niveau de la population, envolée des prix, …) et la solution qui peut être proposée est la sensibilisation des visiteurs pour un tourisme responsable (ou tourisme éthique) et favorable au développement durable.

Le tourisme à Madagascar

Actuellement, l’Etat et les opérateurs privés font leur possible pour attirer le plus de visiteurs dans le pays. Pour le moment, Madagascar accueille vers les 200 000 visiteurs chaque année et le nombre augmente. Le tourisme est un secteur qui peut rapporter gros à l’Etat et ses revenus peuvent aider à combattre la précarité.

Adopter une éthique

Toutefois, il faut aussi tenir compte des conséquences que pourrait avoir un tourisme de masse sur le pays et sa population. L’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme) encourage les 800 000 000 de voyageurs dans le monde à adopter une attitude consciente en pratiquant le tourisme éthique et en pensant aux intérêts du milieu visité (amélioration de l’économie de la localité et développement de la population, sauvegarde de l’environnement et des richesses culturelles, interaction avec les locaux). En pratiquant un tourisme responsable, le visiteur s’assure de la durabilité des atouts du milieu tel qu’il est sur le plan social, culturel et environnemental. On peu alors espérer un tourisme durable qui s’associe au développement durable du pays.

Partagez
Share on Pinterest
Partage avec tes amis










Submit