Madagascar est reconnue pour sa culture à part ses nombreuses richesses naturelles. Lieu de passage de nombreuses civilisations dans le passé, la Grande île ou l’île Rouge affiche un mélange de culture imprégné de celles des différents continents à savoir l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Une fois sur le sol malgache, les voyageurs seront aussitôt dépaysés. Cependant, chaque ethnie dans chaque région affiche leur propre culture. Voici donc un avant-goût des traditions et cultures que vous pourrez rencontrer lors de votre séjour à Madagascar.

Le Famadihana ou retournement des morts

Les Malgaches respectent considérablement leurs ancêtres. Bien que ces derniers soient déjà dans une autre vie, leurs descendances croient qu’ils veillent toujours sur eux. Ce qui fait que les descendants perpétuent le culte des ancêtres jusqu’à aujourd’hui. Il en est de même pour le Famadihana, ce rite funèbre qui fait la notoriété culturelle de Madagascar. Il est d’ailleurs possible pour vous d’assister à ce culte insolite lors d’un voyage sur mesure à Madagascar. Il se déroule souvent du début juin à fin septembre chaque année, c’est à dire durant la saison sèche. Il s’agit surtout d’une tradition des hautes terres notamment des ethnies Merina pour Antananarivo, Betsileo pour Fianarantsoa et Sihanaka pour Ambatondrazaka. En général, cette pratique consiste à envelopper le corps des membres de la famille décédés dans de nouveaux linceuls. Au cours de cet événement, toute la famille organise une grande fête à cet effet durant laquelle les amis et les villages à proximité sont invités. Durant 3 jours de festivités, les convives sont amenés à déguster ensemble du riz avec de la viande de porc ou de zébu bien grasse. La fête est souvent animée par des musiciens traditionnels appelés « mpihira gasy » et « vako-drazana ».

L’artisanat traditionnel malgache

Chaque pays dispose de ses spécificités en matière de culture. Pour la Grande île, son art fait à la main est impressionnant. Beaucoup ont d’ailleurs eu la possibilité d’en ramener en guise de souvenirs. Les Malgaches disposent d’un savoir-faire spécial à ce sujet. Au cours de votre parcours sur la Grande île, il est possible de découvrir des ateliers de fabrication. Si vous parcourez le sud par exemple, notamment dans la région Haute Mahatsiatra, vous passerez obligatoirement dans la ville d’Ambalavao, un haut de l’artisanat malgache. Vous y trouverez une fabrique du fameux « papier Antaimoro » où vous aurez la possibilité d’y découvrir le processus de fabrication du celui-ci. Il en est de même pour la confection des tissus en soie sauvage. Mais l’art malgache ne se limite tout simplement à ces quelques éléments. Dans tout Madagascar, des marchés artisanaux dédiés seront à votre portée, surtout dans les grandes villes. Vous aurez l’occasion de ramener des bibelots, des sacs, des vêtements traditionnels, des nappes et des tissus brodés, des sculptures diverses ou encore des pierres précieuses.

La cuisine malgache

La gastronomie figure également parmi les points essentiels à découvrir question culture lors d’un voyage à Madagascar. Sous les influences de nombreux pays des quatre coins du monde, la cuisine offre une panoplie de saveurs attrayantes les unes les autres. Cependant, un grand nombre de plats originaux sont introuvables ailleurs. Bien que le riz soit l’élément de base de la nourriture malgache, d’autres savoureux plats sauront combler vos palais lors de votre périple. Goûtez par exemple au « ravitoto » ou feuilles de manioc pilées qui est un plat typiquement malgache. Celui-ci est préparé généralement avec de la viande de porc ou lait de coco avec de l’ail. Vous pourrez également goûter au « Romazava » qui est une variante du pot au feu, mais constitué de brèdes et de la viande de zébu. En guise de dessert, le « koba » est incontournable. C’est une pâtisserie traditionnelle constituée de riz, sucre et cacahuètes pilées souvent enroulée dans des feuilles de bananier.

Partagez
Partage avec tes amis










Submit