Majunga

Histoire

Située au nord-ouest de Madagascar, Majunga ou Mahajanga dans son nom malgache, est une ville portuaire de la région Boeny. Son nom est issu du mot antalaotra-arabe « Mji angaia » qui signifie « la ville des fleurs » tandis que Boeny signifie « là où il y a des baobabs » ou « là où il y a des pierres ». Son étymologie suppose alors que la ville abrite une population très cosmopolite rassemblant diverses ethnies de la grande île comme les Sakalava et les Tsimihety ainsi que de nombreux étrangers comme les Arabes, les Indiens, les Européens, les Comoriens, les Chinois, … Chaque peuple y a apporté sa culture faisant de Majunga une destination exotique rêvée avec un riche patrimoine culturel.

Informations

  • Pays : Madagascar
  • Ville : Majunga
  • Heure locale : +1H
  • Monnaie : Mga
  • Langue : Français & Malgache
  • Office du tourisme Majunga : Adresse: 14,avenue Philibert Tsiranana, Manga Imm.Madagascar National Parks(MNP)Mahajanga
  • Tel : 020 62 931 88/ 034 08 088 80 / 032 40 029 89
  • Email : ortmajunga@moov.mg
  • Site : www.majunga.org

A découvrir

Visiter la ville

La ville se trouve à 550 km d’Antananarivo en sortant vers la RN4. Elle occupe une large surface avec de nombreux quartiers centraux et des quartiers périphériques. Pour mieux la visiter, il est conseillé de commencer par son mythique front de mer : « le bord ». Celui-ci s’anime surtout lorsque le soleil décline au large. Non seulement, vous pourrez profiter d’un beau coucher de soleil, mais vivrez également une ambiance festive avec le parfum gourmand des mosakiky ou brochette en arrière-plan. Le long de ce front de mer, vous trouverez le bâtiment imposant de la Banque Nationale de Madagascar, de nombreux restaurants, un parc d’attractions et d’autres grandes bâtisses, témoin de l’urbanisation évolutive de la ville. Au milieu du ce lieu-dit « Bord », on ne peut manquer le fameux baobab bicentenaire qui fait la fierté de la ville. En partant de là, vous pourrez prendre de nombreuses directions pour découvrir les moindres recoins de Majunga. Dans la journée, il est surtout conseillé de prendre des bajajy, sorte de tuc-tuc ou bien des pousse-pousse pour rester au frais. La ville compte également quelques lignes de bus, qui vous mènera un peu partout même pour aller à la petite plage ou la plage d’Amborovy. Il faut savoir que le front de mer est assez rocailleux et n’est ni propice aux baignades ni à d’autres activités nautiques.

Les plages

Mahajanga, la ville n’abrite pas de plages, mais il faut aller un peu plus loin à une dizaine de kilomètres du centre-ville, à Amborovy pour bénéficier du sable blanc et de sa mer turquoise. C’est une plage populaire qui attire de nombreux touristes et natifs de l’île. Elle se situe à proximité du village traditionnel d’Amborovy qui malgré la présence de quelques bâtiments en dur, a gardé son aspect traditionnel et campagnard. En termes de plages d’Amborovy, vous avez le choix entre la petite plage qui est plus petite comme son nom l’indique, et le grand pavois qui est plus vaste, mais n’est pas desservi par une ligne de bus. Cela le rend plus calme et moins fréquenté.

Le parc national d’Ankarafantsika

En partance d’Antananarivo, le parc national d’Ankarafantsika est un passage obligé. Si vous y allez en voiture particulière, une visite de ce site est fortement recommandée pour découvrir la richesse faunistique et floristique de la grande île. Le parc se trouve à 115 km avant d’arriver à Majunga. Une visite vous permet de découvrir : – La station forestière d’Ampijoroa qui s’étend sur une superficie de 4 920 ha – Une forêt humide qui côtoie une forêt sèche – Des lacs – Près de 130 espèces d’oiseaux – Des reptiles – Une dizaine d’espèces de lémuriens – Des flamants roses – La culture Sakalava Le site propose aux visiteurs sept circuits de visite différents donc pour avoir le temps de tout voir, il est conseillé de dormir sur place dans des tentes. Que ce soit en termes de faune ou de flore, Ankarafantsika présente un fort taux d’endémisme d’où l’intérêt d’y descendre et de profiter de la visite. Au choix, vous aurez à disposition les circuits suivants : – Source de vue – Coquereli – Baobab – Retendrika – Ankarokaroka – Pachypodium Rosilatum – Nocturne Tout au long de la visite, on se retrouve successivement dans un décor de forêt verdoyant à des lieux plus secs et arides jusqu’à arriver dans une zone de style savane. Les espèces animales et végétales rencontrées varient au fur et à mesure qu’on plonge dans cet univers riche en biodiversité.

Le port

Cela fait plusieurs années que les grands navires n’accostent plus dans ce port, qui était jadis un Port de Commerce prospère. Quoi qu’il en soit, des navires plus petits larguent encore leurs amarres dans les quais de la Bombetoka qui fait suite au port aux Boutres. Ce dernier se situe à proximité de l’embarcadère du bac, là où il faut prendre des petites embarcations à destination du village de Katsepy. Le port est animé tout au long de la journée, mais lorsque midi se pointe, il s’endort comme le reste de la ville à cause de la forte chaleur.

Les sites naturels

Durant votre passage à Ambororvy, ne manquez pas de visiter, à proximité des plages, le fameux Cirque Rouge. Le site doit son nom aux couleurs pastel, ocre et sanguine de la terre qui façonne le canyon. Ce dernier a été taillé au fil des ans par le vent marin et les eaux. Il donne une vision presque magique où le calme et le silence règnent en maître.

Aux alentours de la ville

Lac sacré de Mangatsa, grottes d’Anjohibe, chutes d’eau de Mahafanina, mangrove, … entourent la ville donc n’hésitez pas à pousser plus loin votre aventure majungaise.

A visiter

Grottes de Belobaka

Cet ensemble de 7 grottes indépendantes est un lieu d’offrandes qui permet d’appréhender maints aspects cultuels et traditionnels Sakalava.
Issues d’une formation karstique de l’ère secondaire (65 millions d’années), ces petites grottes renferment des subfossiles de lémuriens et d’hippopotames, des stalactites et stalagmites et permettent une courte visite pour découvrir les principaux aspects de ces formations géologiques.
Des villages voisins fabriquent des briques et de la chaux : scènes authentiques, attrayantes et enrichissantes.
A 11km du centre-ville. Accessible d’avril à novembre. En randonnée, taxi ou bus. Visites guidées.

source: www.majunga.org

Parc National de la baie de Baly

A 150km de Mahajanga, la baie de Baly au fond de laquelle se niche la petite ville de Soalala, est bordée du Parc National éponyme, habitat naturel de la tortue à éperon « Angonoky » qui vit dans d’exubérantes bambouseraies. Forêt dense et sèche, lacs et marais, dunes de sable qui surplombent le canal du Mozambique abritent quantité d’oiseaux d’eau et de lémuriens. Paysages somptueux.
Accessible par mer ou par terre (piste praticable en saison sèche et en 4×4), Soalala dispose de quelques hébergements et restaurants. Au sein du PN de Baly sont aménagés des circuits de 3h (entre autre le circuit angonoky de 4km) à 2 jours.

source: www.majunga.org

Mariarano

Ce site authentique et sauvage, au cœur de la « brousse » des environs de Mahajanga, est accessible idéalement par le littoral. D’Antsanitia (40mn de Mahajanga), on peut embarquer sur une pirogue traditionnelle et rejoindre le village de pêcheurs de Marosakoa et ses immenses plages vierges.

Traversée de la mangrove jusqu’au village de Mariarano où il est possible de bivouaquer au sein d’un campement communautaire qui favorise le contact avec l’accueillante population locale.

Trois circuits. « Vakombahy » du nom d’un microcèbe : geckos, uroplatus, caméléons, reptiles et oiseaux abondent (1,3km – facile). « Tsara Tsiko » pour une traversée de forêt (lémuriens et plantes endémiques) jusqu’à la mer (8km qui peuvent être parcourus en partie en charrette à zébus – 2h/3h).

Le circuit « Matsedroy » (12km à pied ou charrette – 3h/3h30) permet de parcourir une forêt et longer 3 lacs : exceptionnelle avifaune, crocodiles, lémuriens, visite de villages et leurs activités artisanales (distillerie…).
Le camp de Mariarano peut héberger une quinzaine de tentes (fournies) et accueillir jusqu’à 30 personnes.

Restauration organisée par les villageois.

Il est possible de poursuivre jusqu’aux grottes d’Anjohibe toutes proches.

source: www.majunga.org

Les Grottes d' anjohibe

Accessible par une piste qui traverse savane et plantations d’anacardiers (noix de cajou), le site d’Anjohibe rassemble des attraits touristiques extrêmement variés et qui méritent d’y séjourner au moins une nuit (campements sur place).

Les grottes représentent un réseau de salles communicantes entre-elles sur plusieurs kilomètres : nombreuses concrétions calcaires formant d’imposantes stalactites et stalagmites pouvant dépasser les 10m de hauteur. Site spéléologique le plus important de Madagascar.

Le lac d’Andranojoby constitue une véritable piscine naturelle. En aval, des chutes offrent un dénivelé de 20m. Une petite forêt adjacente est peuplée de lémuriens facilement observables (Propithèque de Coquerel).

Un circuit conduit depuis le site, à travers la baie de Mahajamba (immenses mangroves et leur avifaune, activités traditionnelles dans les villages…), jusqu’au pont de la rivière Sofia sur la RN6 (20km de Port-Bergé): pour ceux qui veulent continuer leur découverte de Madagascar par les régions les plus septentrionales.

Accessible d’avril à novembre en 4 x 4 (63km d’une piste précédée de 20km de route bitumée depuis Mahajanga ville).

Nombreux circuits guidés : balade en pirogue, grottes, mangrove, villages….

source: www.majunga.org

Cirque Rouge

Accessible par une piste qui traverse savane et plantations d’anacardiers (noix de cajou), le site d’Anjohibe rassemble des attraits touristiques extrêmement variés et qui méritent d’y séjourner au moins une nuit (campements sur place).

Les grottes représentent un réseau de salles communicantes entre-elles sur plusieurs kilomètres : nombreuses concrétions calcaires formant d’imposantes stalactites et stalagmites pouvant dépasser les 10m de hauteur. Site spéléologique le plus important de Madagascar.

Le lac d’Andranojoby constitue une véritable piscine naturelle. En aval, des chutes offrent un dénivelé de 20m. Une petite forêt adjacente est peuplée de lémuriens facilement observables (Propithèque de Coquerel).

Un circuit conduit depuis le site, à travers la baie de Mahajamba (immenses mangroves et leur avifaune, activités traditionnelles dans les villages…), jusqu’au pont de la rivière Sofia sur la RN6 (20km de Port-Bergé): pour ceux qui veulent continuer leur découverte de Madagascar par les régions les plus septentrionales.

Accessible d’avril à novembre en 4 x 4 (63km d’une piste précédée de 20km de route bitumée depuis Mahajanga ville).

Nombreux circuits guidés : balade en pirogue, grottes, mangrove, villages….

source: www.majunga.org

Le Parc National d’Ankarafantsika

Ce site éco-touristique majeur, géré par Madagascar National Parks et qui s’étend sur plus de 130 000ha, est constitué de plusieurs écosystèmes : lac Ravelobe (27ha) peuplé d’hérons et canards, canyon d’Ankarokaroka (formation géologique aux multiples couleurs) et enfin une forêt dense sèche semi-caducifoliée abritant 129 espèces d’oiseaux dont 66 endémiques, 8 espèces de lémuriens, reptiles et batraciens…

A 110km de Mahajanga (2h de route). 7 principaux circuits. En une journée, il est possible de parcourir le canyon, le circuit Coquereli (2km – très facile) et de se promener sur le lac. Il est conseillé d’y séjourner néanmoins deux jours. Hébergement (bungalows et campings) et restauration sur place ou dans le village d’Andranofasika (7km de l’entrée du parc).

source: www.majunga.org

Parc National des Tsingy de Namoroka

A 50km au sud de Soalala, ce chaos de roches calcaires sculptées depuis des milliers d’années par la pluie et le vent offre sur plus de 2000ha une succession de grottes et diaclases (étroits passages). Sur ses pointes acérées poussent des baobabs et rares pachypodiums. Véritable sanctuaire de la nature.
Accessible de mai à novembre par une piste « sportive », le PN de Namoroka est sillonné de plusieurs circuits (Ambovon’omby-24km-3h en 4X4 ; Mandevy-24km-3h en 4X4) et mérite d’y séjourner au moins 48h. Hébergement et restauration chez l’habitant, simple et convivial. Survol possible des tsingy depuis Mahajanga.

source www.majunga.org

Antsanitia

A 25km au Nord de Mahajanga se trouve d’authentiques villages de pêcheurs implantés en bordure d’une immense plage préservée. Le site permet de profiter pleinement de ces contrées sauvages : remontée, en pirogue ou catamaran, de la rivière Morira et découverte d’une mangrove peuplée d’oiseaux, balades dans de petits massifs forestiers et leur faune endémique (lémuriens microcèbes et bruns, caméléons…), randonnées à travers la savane ponctuée de majestueux « satrana » (palmiers) et traversée de villages, pêche traditionnelle ou « sportive »…Point de départ idéal pour des « safaris baleines » de juillet en octobre.

Le lac sacré de Mangatsa est facilement accessible depuis Antsanitia.

Accessible toute l’année (prévoir un véhicule 4 x 4 en saison des pluies). 40mn de l’aéroport par une piste qui traverse villages et savane.

Accès également possible par mer (pirogue ou vedette rapide) voir à pied ou VTT.

source: www.majunga.org

Lac sacré de Mamngatsa

A 18 km au nord-est du centre ville, cet endroit paisible conserve nature, culture et tradition sakalava : des lacs sacrés où anguilles et carpes d’une taille impressionnante se baignent dans un aquarium naturel, un lieu de culte où arbres sacrés entourés de tissus écarlates, de tissus immaculés, de drapeau malgache et offrandes en guise de reconnaissance des vœux exaucés sont visibles, des crocodiles en captivité, des lémuriens blancs en liberté, le baobab à mille branches sans oublier le Musée Philibert TSIRANANA qui évoque l’histoire du Père de la République malgache.

La chasse au canard sauvage et au sanglier est une attraction phare de cet endroit.

Important : Il est interdit de pêcher et de se baigner dans le lac sacré.

Visite conseillée en dehors des jours « fady » (le mardi et le jeudi)

FICHE PRATIQUE

Accessibilité : Toute l’année – Prévoir un 4X4 en saison de pluie
A 30 min de voiture à partir de l’aéroport de Mahajanga

Entrée : Payante

Circuits payants :
– Visite du tamarinier sacré
– Visite du Lac sacré
– Visite des cages à crocodiles, du « Bozy be » ou le baobab à mille branches et des lémuriens blancs (Propithèque de Coquerel)
– Visite du Musée Philibert TSIRANANA
– Chasse et pêche

Guidage :
– Guide local
– Guides touristiques de Mahajanga

Capacités d’accueil :
– Aire de camping

Restauration :
– Prévoir une pique nique.

source www.majunga.org

Majunga plage

La ville de Mahajanga présente cette agréable originalité de posséder de belles plages, proches du centre-ville et donc facilement accessibles. Plage du Village Touristique (centre ville), Petite Plage d’Amborovy bordée de filaos, plage du Grand Pavois (10km) où sont installés de nombreux restaurants, plage d’Ampazony (15km) à proximité de cirques rouges, plages d’Ampasindava (20km) et d’Antsanitia (25km).

Plus l’on s’éloigne de l’embouchure de la Betsiboka et plus les eaux sont claires. Plusieurs plages sont équipées de paillottes et nattes, lieux de détente idéaux en famille.

source: www.majunga.org

Ajoutez votre établissement

300+ Hôtels, Gîtes, Maisons d’hôtes !

Chargement des cartes
Voir
Normale Minuit Famille Fest Open dark Bord de l’eau Ozan
Ma position Plein-écran