• FrançaisEnglishItalianoDeutsch

À la visite du pays Mahafaly

Pays Mahafaly

Madagascar est riche dans sa culture et en biodiversité. À 150 km de Tuléar, se trouve un pays connu sous le nom de « Mahafaly ». Une ethnie qui, au-delà des générations, reste encore propre dans sa culture et dans ses coutumes ancestrales.

Un climat difficile, mais viable et riche en biodiversité

Les Mahafaly résident dans le Sud-ouest, sur un plateau de calcaire du même nom. La région se situe dans un climat subdésertique. À cause de ce climat, les Mahafaly ont toujours su s’adapter à des conditions difficiles. Plantes épineuses, Baobab, sont les végétations qui règnent dans ces lieux semi-arides.

Malgré les conditions climatiques défavorables, d’innombrables espèces animales y vivent en harmonie avec les hommes, sur ce plateau. Notamment, ce sont les oiseaux qui y habitent en très grands nombres. La région dispose de plus de 50 espèces d’oiseaux. Parmi ces espèces, 31 espèces se classent comme étant endémiques, par exemple, le Tisserin Sakalava, la Nésille du pré-désert, les vanga à queue rousse ou encore de Lafresnaye, ainsi que l’épervier de Madagascar et les Couas. Les lémuriens aussi prennent parti de cette biodiversité, à savoir : le maki. Des tortues y vivent également dans ce territoire.

Une population fondée sur ses cultures et ses coutumes

Le peuple Mahafaly est un peuple respectueux de ses traditions. La culture du zébu a rendu cette population célèbre, ainsi que pour la décoration de ces tombeaux avec de la sculpture funéraire ou « Aloalo ». Cet art en fait la culture ancestrale du peuple. Depuis des générations, le culte des morts reste une coutume chez eux. Les cornes de zébus situés sur les tombeaux de leurs ancêtres, ainsi que les Aloalos construits sur celles-ci, représentent les plus grands prestiges de leur famille. Afin de remémorer ses ancêtres, les habitants pratiquent, entre août et décembre, le fameux « Havoria ». Dans certaines régions, cette coutume est reconnue comme un « Famadihana » ou le retournement des morts. En juin, comme dans la plupart des peuples malgaches, les Mahafaly pratiquent ce que l’on appelle le « savatse » ou circoncision. Cette pratique permet aux jeunes garçons des familles d’être reconnus comme enfant légitime.

En tout, le Pays Mahafaly est un pays riche dans sa culture ancestrale et dans sa biodiversité. Pour ceux qui veulent visiter cette partie de l’île, le parc Beza Mahafaly ainsi que le parc Tsimanampetsotsa, vous sont disponible.

Discussion de l'article

Sois le premier à laisser un avis ! “À la visite du pays Mahafaly”