• FrançaisEnglishItalianoDeutsch

Les trésors de Tuléar

Tuléar

Nous vous emmenons au sud de Madagascar, vers les larges côtes de Tuléar. Les touristes apprécient grandement ses lieux. En effet, Tuléar est riche en culture. Aussi, ce dernier est multi ethnique. Plongez dans l’univers des Vezo sur le Tropique du Capricorne. Par ailleurs, nous vous présenterons les diverses richesses du peuple de Tuléar. Vous vous émerveillerez devant les grottes de Sarodrano et sa légende. Le village de Saint-Augustin vous accueillera bien comme il faut et vous y irez faire une belle randonnée à travers le magnifique parc botanique d’Arboretum d’Antsokay.

La grotte de Sarodrano

Située sur 15 kilomètres de Tuléar, dans la péninsule de Sarodrano, la grotte de Sarodrano déploie les merveilles enfouies au cœur de la rivière souterraine. Des dizaines de rochers qui séparent la mer du lagon d’eau douce composent le lieu sacré. C’est une véritable exposition naturelle. Celui-ci se trouve juste à côté du célèbre fleuve Onilahy. D’ailleurs, c’est le plus grand fleuve du sud-ouest de Madagascar. Les eaux du lagon viennent de 7 lacs sacrés également. Autrefois, c’était un pêcheur qui fut séduit par les propos d’un esprit ancestral qui donna lui donna la richesse contre son asservissement. Sacrifices et offrandes furent servis à la grotte en échange d’un souhait.

Le village de Saint-Augustin

Vous pouvez visiter ce village de pêcheur à environ 30 km de capitale Vezo. Ce dernier est juste en face de la Marais de mangrove. Vous pouvez admirer les lémures en fin d’après-midi. Saviez-vous que le cœlacanthe exposé dans le Musée Rabesandratana y a été capturé ? C’est plus ou moins l’emblème de la région. Vous aurez accès à la sublime baie de Saint-Augustin depuis le village. Du XVII au XVIII siècle, ce site était le refuge de la piraterie portugaise et hollandaise.

L’Arboretum d’Antsokay

Sur ses 40 hectares, le parc botanique de l’Arboretum d’Antsokay se situe à environ une dizaine de kilomètres de Tuléar. Étant une région semi-désertique, plus de 1000 espèces s’accommodent à la sécheresse. À part la flore endémique de la région, beaucoup d’espèces protégées comme le Drongo ou encore des varans peuplent le paradis vert.

Discussion de l'article

Sois le premier à laisser un avis ! “Les trésors de Tuléar”