• FrançaisEnglishItalianoDeutsch

Sainte-Marie

Histoire

Sise sur le territoire de la région d’Analanjirofo, l’île Sainte-Marie ou Nosy Boraha se trouve à une dizaine de kilomètres des côtes nord-est de Madagascar. Elle fait office de haut-lieu touristique et est appréciée pour son authenticité et les baleines à bosse qui y viennent chaque année pour se reproduire.

Informations

A découvrir

Les vestiges de la piraterie

L’île Sainte-Marie figure parmi les lieux les mieux préservés de Madagascar. Elle abrite des paysages dignes de cartes postales avec ses plages de sable blanc, ses forêts verdoyantes et ses nombreux sites vestiges d’un passé peu sécurisant. Il faut effectivement savoir que jadis, elle fut un repaire très apprécié des pirates. Etant effectivement située sur deux importantes voies commerciales du 11 ème siècle, les pirates pouvaient facilement dépouiller les navires provenant de l’Océan Indien ou de la Mer Rouge. Aujourd’hui encore, on peut retrouver face à l’île aux Forbans, le promontoire conçu pour recevoir le cimetière des pirates. Y gît sur ces lieux les dépouilles de nombreux pirates, de forçats étrangers et d’autres hors-la-loi. On y trouve également des tombes de marins. Ce site se reconnaît facilement grâce à la pierre tombale située à l’entrée qui représente l’emblème des pirates

Les baleines à bosse

Chaque année, durant l’hiver austral c’est-à-dire de juillet à septembre, Nosy Boraha se transforme en un lieu d’observation des mégaptères que l’on connaît plus couramment sous le nom de baleine à bosse. Les touristes y affluent puisque le spectacle de ces gros mammifères en train de se bécoter offre des scènes inédites et magiques. Il est même à l’origine d’un événement mondialement connu : le Festival des Baleines. Ces dernières y viennent pour s’accoupler et procréer puisque l’eau y est chaude. Elles sont toutefois loin de se douter que leurs danses amoureuses attirent les yeux du moins entier qui restent subjugués devant leurs ballets de nageoires caudales, leurs enroulements de bosse, leurs jeux de nageoires, leurs sauts, … Durant cette saison, s’inscrire pour un safari en mer est fortement recommandé pour se rapprocher le plus près possible de ces mammifères. S’en rapprocher trop près est interdit pour ne pas les déranger, mais au moins, on aura une meilleure vue en mer qu’en restant sur les plages. Et après avoir assisté au spectacle, l’île propose d’autres activités à faire comme des concerts, des compétitions sportives, des visites culturelles, des randonnées pédestres ou cyclistes et bien sûr, une large palette d’activités nautiques.

Les plaisirs de la mer

Durant votre séjour, vous pouvez profiter pleinement des plages au sable blanc de l’île. La mer turquoise propose également de nombreuses activités dont la plongée sous-marine. Cela vous fera découvrir les anciennes épaves de navires qui gisent sous l’eau et les habitants du lagon : aigles de mer, poissons multicolores, langoustes, coquillages, dauphins, tortues de mer, raies, … Le fond marin de l’île est effectivement un aquarium géant riche en couleur, en faune et en flore. Et si vous avez le temps de faire une petite balade en mer, n’oubliez pas de visiter les îlots situés aux alentours de l’île principale à savoir l’île aux Forbans, l’îlot Madame et l’île aux Nattes. Si la première est le repaire des pirates, la deuxième abrite plutôt un patrimoine historique tandis que la dernière brille par ses paysages féeriques et désertiques. C’est l’endroit idéal pour se retrouver seul avec une vue panoramique sur la mer turquoise.

Côté terre

En ce qui concerne la commune de Sainte-Marie, elle abrite quelques points d’intérêts dont l’église du même nom qui est la plus vieille église de Madagascar. Celle-ci a été effectivement construite en 1857. Comme son surnom, l’île-jardin, le suppose, Sainte-Marie est aussi un petit paradis vert avec de nombreuses espèces animales et végétales endémiques. La culture d’épice en tout genre y prédomine, mais elle possède néanmoins toutes les sylves tropicales existantes.

A visiter

Parc National de Masoala

Mangabe et Masoala

La réserve spéciale de Nosy Mangabe et le parc national de Masoala sont accessibles depuis une ville un peu étrange, Maroanstera. Il s’agit de la partie de l’île la plus arrosée.

La réserve spéciale de Nosy Mangabe est idéale pour observer les caméléons, les tortues, les grenouilles, les serpents ou encore les lémuriens. Les plus chanceux pourront apercevoir le aye-aye, lémurien très particulier, en voie de disparition.

Le parc National de Masoala est sans doute réservé aux randonneurs les plus expérimentés. Sa traversée est délicate, mais les courageux seront récompensés. Sur 230 000 ha, on trouve tous les types de végétations qui existent sur l’île : récifs coralliens, mangroves, forêts pluviales, etc.

Ajoutez votre établissement

300+ Hôtels, Gîtes, Maisons d’hôtes !

Chargement des cartes
Voir
Normale Minuit Famille Fest Open dark Bord de l’eau Ozan
Ma position Plein-écran

Total: 10 hôtels .    Affichage 1 - 10 Afficher Tous

Rechercher un Hôtel

Ce n'est pas ce que vous cherchez? Chercher à nouveau

Il n’y a pas de propriété disponible pour cette destination, l'heure et/ou la date que vous avez sélectionné.

    Total: Aucun logement .    Afficher Tous

    Rechercher de locaation vacances

    Ce n'est pas ce que vous cherchez? Chercher à nouveau

    Il n’y a aucune activité disponible à cette destination, l'heure et/ou la date que vous avez sélectionné.

      Total: Aucune activité trouvée. .    Afficher Tous

      Recherche d’Activité

      Ce n'est pas ce que vous cherchez? Chercher à nouveau


      Total: 1Véhicule : .    Affichage 1 - 1 Afficher Tous

      Rechercher des Véhicules